Petits trucs

Vérifie ta compréhension en posant des questions claires

Petits Trucs

  • Dans la situation vécue par Marco et Chloé, lorsque Chloé aperçoit Marco au parc, elle aurait pu simplement lui demander :

« Je suis surprise de te voir ici. J’avais compris que tu ne pouvais pas venir au parc parce que tu avais trop de travail. J’aimerais ça que tu m’expliques. »

  • S’il s’agit de quelque chose que Chloé a dit à Marco, il aurait pu lui demander :

Si j’ai bien compris, ce que tu viens de me dire c’est que (Marco le redit dans ses propres mots)… Est-ce que c’est bien cela?

Ces conseils te permettront d’avoir une compréhension plus juste de ce que l’autre veut vraiment te dire.

ATTENTION

Parfois il n’est pas possible de vérifier si nos interprétations sont justes ou non. Voici une façon intéressante de ne pas tomber dans le piège : Faire deux suppositions complètement opposées au lieu d’une seule.

Parfois il n’est pas possible de vérifier si nos interprétations sont justes ou non. Voici une façon intéressante de ne pas tomber dans le piège : Faire deux suppositions complètement opposées au lieu d’une seule.

Parfois il n’est pas possible de vérifier si nos interprétations sont justes ou non. Voici une façon intéressante de ne pas tomber dans le piège : Faire deux suppositions complètement opposées au lieu d’une seule.

Par exemple : Marco croise Chloé ce matin dans le corridor de l’école. Elle passe sans lui dire bonjour.

Marco pense alors qu’elle est fâchée contre lui. Mais aussitôt il peut supposer qu’elle a appris une mauvaise nouvelle : elle a coulé son examen de mathématiques… ainsi comme il ne sait quelle est la réalité, le fait de faire deux suppositions lui permet de ne pas se borner à la 1ère qui était la plus négative.

Comme nous l’enseigne ce proverbe chinois : On peut difficilement se faire un ami en un an, mais on peut facilement en offenser un en une heure. 

Savais-tu que… ?

  • En général, les jeunes (15 à 17 ans) au Québec possèdent un réseau de 37 connaissances, 17 ans et 5 ami-e-s intimes.
  • La loyauté constitue la 1ère qualité attendue chez un(e) ami(e) alors que la similitude des goûts et des valeurs occupe le dernier rang.
  • Les attentes des filles sont plus grandes et leur besoin de proximité, d’attachement et d’intimité se montre supérieur à celui des garçons. P.299 étude de Claes (1988)

En.Savoir.+

HBLT.DVLP

ATTENTION

 

 

 

 

revenir.marco

Revenir.Chloe

x